La Tonne-Pompe

La tonne-pompe est le camion de pompier utilisé principalement dans la lutte contre l'incendie. Que ce soit en milieu rural ou urbain. Il s'agit d'un véhicule automobile muni généralement :

  • d'une réserve d'eau, de 1'000 à 6'000 litres selon le véhicule, appelée « tonne » ;
  • d'une motopompe, un pompe entraînée par le moteur du camion et mettant l'eau sous pression pour l'envoyer dans les conduites ;
  • de conduites et de lances, de divisions permettant d'alimenter plusieurs lances sur une même conduite, de dispositifs permettant le franchissement des conduites par des véhicules lorsque l'établissement franchit la chaussée (pont);
  • d'une cabine permettant le transport du personnel ;
  • d'avertisseurs spéciaux (lumineux et sonores) ;
  • d'une radio permettant d'être en liaison avec le centre de coordination des secours (CTA), dune tablette ;

Selon son affectation et son type, il peut être muni en particulier :

  • d'appareils de protections respiratoires (APR) et de bouteilles d'air comprimé portables, pour permettre la progression des équipes dans la fumée, dans toutes les situations où l'air est pollué ou irrespirable (fuite de gaz, monoxyde de carbone...) il est équipé d'un détecteur d'absence de mouvements qui se déclenche au bout de quelques minutes (90 secondes pour certains appareils) d'immobilité (une forte lumière clignotante rouge et un bruit strident qui permet de repérer plus facilement le sapeur en difficulté).
  • d'une ou de plusieurs motopompes portables, fonctionnant en aspiration et refoulement ;
  • d'une lance-canon permettant de projeter de l'eau ou de la mousse à un débit et une portée importants ;
  • de matériel permettant de pratiquer des ouvertures dans les portes et les murs (hache, masse, lance cobra) ;
  • de matériel de sauvetage, d'une échelleà coulisse ;
  • de matériel d'éclairage ou de ventilation opérationnelle, d'une génératrice ;
  • de matériel de récupération d'hydrocarbures ;
  • de matériel de secours routier.

Les premiers véhicules d'incendie étaient des pompes à bras posées sur des charrettes, tractées soit par des hommes, soit par des chevaux.