La motopompe (MP)

Dans la lutte contre l'incendie, la motopompe est surtout utilisée en milieu rural où l'approvisionnement en eau est difficile et où les sinistres en requièrent de grandes quantités.

La motopompe est constituée d'une pompe centrifuge hydraulique couplée à un moteur à explosion. Elle est donc entièrement autonome.

Son utilité est donc :

  • Pompage des eaux de surface !
  • Aspiration à partir de bassins
  • Augmentation de la pression à partir d’une borne hydrante (BH) !
  • Transport d’eau sur une grande distance
 
Il existe quatre types de motopompes, classées par leur débit minimal.

  • Type I : au minimum 400 l/min à 4 bar EMT
  • Type II : au minimum 1 400 l/min à 8 bar EMT
  • Type III : au minimum 2 800 l/min à 8 bar EMT
  • Type IV : au minimum 3 200 l/min à 8 bar EMT


L'effectif

  • 1 chef de groupe
  • 1 machiniste
  • 2 à 4 sapeurs-pompiers

Les responsabilités du chef de groupe

  • Le genre ou la zone de prise d’eau.
  • Emplacement de la division.
  • Emplacement du parc matériel.
  • Assurer le serrage de la conduite d’aspiration.
  • Fixer les cordes d’assurage et de vidange.


Les responsabilités du machiniste

  • L'emplacement EXACT de la pompe.
  • Le nombre de tuyaux d’aspiration.
  • La mise en marche de la pompe.
  • Sécurité de fonctionnement de la pompe

Les prescriptions de sécurité

  • + 50 cm de profondeur ou courant de + 1m/sec = Gilet de sauvetage obligatoire.
  • Déplacement au pas.
  • Transport de matériel supplémentaire ou personnel sur la motopompe = INTERDIT
  • Timon toujours vers l’amont dans les pentes.
  • Pour faire le plein essence : utilisation d’un jerrican avec tuyau verseur ou entonnoir.
  • Toujours avoir un moyen d’extinction, lorsqu’on fait le plein d’essence.

 

Matériel complémentaire :

  • Pièce de raccordement

  • Tuyaux d'aspiration / crépine

  • Cordes d'amarrage et de vidange

  • Gilet de sauvetage

La motopompe - Type 1

Quelques données techniques :

  • Moteur : Mag 1 cylindre à 2 temps - essence mélange 2,5% (1/40) - réservoir de 11 litres - Consomation 4 à 5 l/h
  • Refroidissement : À air
  • Cylindrée : 270 cm3
  • Puissance : 8,5 cv à 3800 t/min. (6,25 Kw)
  • Démarrage : Par corde avec ré-enrouleur
  • Pompe : Centrifuge à haute pression à un étage
  • Dispositif d'amorçage : Éjecteur à gaz
  • Rendement : 400 l/min. à 4 bar EMT - 200 l/min. à 7 bar EMT à une hauteur de 2 mètres
  • Poids: 65 kg
  • Vanne : 1 Storz 55 mm.


Mise en position

  • 1. Contrôler que la pompe est en position horizontale et assurée si nécessaire
  • 2. Ouvrir le robinet d'essence
  • 3. Dévisser le couvercle de la tubulure d'aspiration
  • 4. Fermer le purgeur du carter
  • 5. Fermer la vanne de refoulement
  • 6. Ejecteur sur "déclencher"


Mise en marche du moteur

Moteur froid
  • 1. Manette des gaz sur 1/4
  • 2. Presser sur l'exhausteur du carburant jusqu'à ce qu'il déborde
  • 3. Actionner la corde de mise en marche


Moteur chaud
  • 1. Manette des gaz sur 1/4
  • 2. Actionner la corde de mise en marche
Si le moteur ne démarre pas, procéder de la même façon que pour un moteur froid.

Aspiration

  • 1. Contrôler la position de la crépine
  • 2. Manette sur "plein gaz"
  • 3. Éjecteur sur position "enclencher"
  • 4. Dès que l'eau sort par l'éjecteur, ouvrir de 2 tours la vanne de refoulement
  • 5. Lorsque l'eau alimente la conduite de refoulement, placer le levier de commande de l'éjecteur sur "déclencher"
  • 6. Gaz sur 1/4
  • 7. Fermer la vanne de refoulement


au refroidissement - Ouvrir légèrement la vanne de refoulement !!!

Arrêt

  • 1. Gaz sur ralenti
  • 2. Fermer la vanne de refoulement s'il y a débit d'eau
  • 3. Fermer le robinet de carburant
  • 4. Laisser tourner le moteur jusqu'à épuisement du carburant
  • 5. Ouvrir d'un tour la vanne de refoulement
  • 6. Ouvrir le purgeur du carter
  • 7. Vider la conduite d'aspiration

Après avoir désaccouplé la conduite d'aspiration, visser le couvercle de la tubulure d'aspiration

Motopompe - Type 2

Quelques données techniques :

  • Moteur : VW industriel type 126a - 4 cylindres opposés à 4 temps - essence
  • Refroidissement : À air
  • Cylindrée : 1584 cm3
  • Puissance : 46 cv à 3600 t/min. (34 Kw)
  • Démarrage : Par levier
  • Embrayage : Monodisque
  • Pompe : Centrifuge à deux étages
  • Dispositif d'amorçage : Éjecteur à gaz
  • Rendement : 1400 l/min. à 8 bar EMT - 800 l/min. à 12 bar EMT
  • Poids: 750 kg (pompe 250 kg - chariot 250 kg - matériel 250 kg)


Mise en service

  • 1. Pompe en position horizontale et assurée si nécessaire
  • 2. Contrôler le robinet d'essence et l'ouvrir si nécessaire
  • 3. Fermer les vannes de refoulement
  • 4. Enlever le couvercle de la pompe centrifuge
  • 5. Fermer le robinet de vidange de la pompe centrifuge
  • 6. Mettre le levier d'embrayage en marche


Mise en marche du moteur

Moteur froid
  • 1. Actionner 3 fois la manette des gaz en passant du "ralenti" à "plein gaz" (injection du carburant)
  • 2. Placer la manette des gaz sur ralenti
  • 3. Tirer le "choke" à fond
  • 4. Actionner 3 fois, lentement, lelevier de mise en marche
  • 5. Actionner le levier de mise en marche jusqu'à ce que le moteur fonctionne
  • 6. Repousser le "choke" jusqu'à la moitié (Après envrion 1 minute, le repousser complètement)


Moteur chaud
  • 1. Placer la manette des gaz sur environ 1/4 de sa course et repousser entièrement le "choke"
  • 2. Actionner le levier de mise en marche jusqu'à ce que le moteur démarre. S'il ne démarre pas, mettre la manette des gaz sur "plein gaz"


Aspiration

  • 1. Contrôler que la crépine soit entièrement sous l'eau
  • 2. Placer la manette des gaz à environ 1/4 de sa course
  • 3. Enclenchez le dispositif de vide d'air sur aspiration et régler les gaz
  • 4. Dès l'arrivée de l'eau sous pression, réduire le nombre de tours du moteur, déclencher le dispositif de vide d'air et régler à une pression de 2 à 3 bar
  • 5. Ouvrir une vanne de refoulement


La crépine doit être recouverte au minimum de 50 cm en eau stagante et de 30 cm en eau courante

Lorsqu’on met la crépine à l’eau les équipes se placent du côté opposé à l’eau.

Mise hors service

  • 1. Placer la manette des gaz sur ralenti
  • 2. Fermer les vannes de refoulement
  • 3. Laisser tourner le moteur quelques minutes
  • 4. Presser le bouton d'arrêt jusqu'à l'arrêt du moteur
  • 5. Fermer le robinet d'essence (s'il existe)
  • 6. Ouvrir partiellement les vannes de refoulement
  • 7. Ouvrir le robinet de vidange de la pompe et vider la conduite d'aspiration
  • 8. Remettre le couvercle de la pompe centrifuge

Les transports d'eau

Pourquoi et quand ?

Un relais de MP est nécessaire lorsqu'il faut transporter une quantité importante d'eau pour l'extinction d'un feu sur un objectif isolé.

Il faut donc transporter une quantité d'eau importante sur une grande distance.

Le relais de MP se calcule lors de l'élaboration du dossier d'intervention.

Il existe différents genres de relais.

  • Le relais direct
  • Le relais indirect

Pour le relais direct, le machiniste doit être très attentif. Une liaison radio est recommandée.



Pour le relais indirect, des bassins sont utilisés comme tampon. Le machiniste peut donc gérer la réserve d'eau du bassin.

Calcul du débit d'un cours d'eau

Objectif : Calculer le débit moyen d’un cours d'eau.

Matériel : Un morceau de bois, un chronomètre (natel, iphone, etc..), un bloc note, un crayon, un mètre

Déroulement :

1. Mesure de la vitesse moyenne du courant

A savoir que :

V : vitesse moyenne en m/s
D : distance entre 2 points en mètres
T : Temps en secondes

Choisir une section de jaugeage où les filets d’eau sont parallèles entre eux. Pour cela enlever tous les obstacles (cailloux, branches…) compris dans la zone et qui pourraient modifient localement l’écoulement du cours d’eau.

  • Prendre un bout de bois comme flotteur
  • Définir un point de départ (1) et un point d’arrivée (2)
  • Mesurer la distance entre ces 2 points puis la noter en mètres (D)
  • Mettre le flotteur dans l’eau, le plus au centre possible, et mesurer le temps qu’il met pour arriver jusqu’au point 2
  • Calculer la vitesse moyenne du courant.


Exemple :

D : Distance mesurée = 6 mètres
T : Temps de traversée = 30 secondes

D / T = 0,2 m/s

2. Mesure de la surface

A savoir que :

A : Largeur du haut du cours d'eau
B : Largeur du bas du cours d'eau
L : Largeur moyenne

H : Hauteur de l'eau

60 : Calcul converti en 1 min.

Afin de connaître la morphologie du fond du cours d’eau au niveau de la zone (section de jaugeage) dans le but de calculer sa surface, il est nécessaire de faire des relevés de la hauteur d’eau de la section de jaugeage.

  • Mesurer la distance entre les berges et la noter (L en mètres)
  • Faire des relevés de hauteur d’eau à l’aide d’un bâton gradué que l’on place au fond du cours d’eau. Faire plusieurs mesures dans la largeur du cours d’eau à intervalles réguliers, perpendiculairement aux berges. Noter les valeurs (h en centimètres)
  • Sur une feuille de papier, reporter les valeurs de h et modéliser le profil de la section
  • Calculer la surface et convertir en m²


Exemple :

A : 1,2 m

B : 0,7 m

A + B / 2 = 1,2 + 0,7 / 2 = L : 0.95 m

H : 0.4 m




La quantité d'eau en L/Min = L x H x V x 60 = 0,95 x 0,4 X 0,2 x 60 = 4,56 m3/min.

A ne pas oublier : Les pertes de charge !

Pour effectuer le calcul des pertes de charge, il est nécessaire de commencer depuis la lance. Le débit nécessaire pour chaque lance est indiqué dans la tabelle. Il dépemd du diamètre de l'orifice et de la pression.

Il s'agit de calculer quelle pression une mp doit fournir afin d'amener la bonne quantité d'eau avec la pression désirée jusqu'au lieu de l'engagement.

Celui-ci s'effectue en "mCE" ou en "bar". Les valeurs indiquées sont toujours arrondies. La pression de la mp sera transmise au machiniste en "bar".

Les différentes prise d'eau

Prise d'eau depuis une BH

L'emplacement de la pompe est en fonction de la pression asurée à la bh. La liaison entre la bh et la pompe doit se faire au moyen de deux conduite de 55 mm ou de 75 mm. La pression d'alimentation à l'entrée de la pompe doit atteindre au moins 2 bar.

La mise en marche du moteur de la pompe ne doit se faire qu'après le remplissage du corps.

Prise d'eau libre

Les règles à respecter :

  • 1. Être le plus près possible du plan d'eau
  • 2. Avoir le moins de tuyaux d'aspiration possible
  • 3. Hauteur favorable jusqu'à 4 mètres - à 6 mètres c'est 20% de moins environ et à 8 mètres 50% de moins
  • 4. Le recouvrement minimum sera de 0,3 mètre eneau courante et de 0,5 mètresen eau stagnante


Que faut-il faire après chaque utilisation ?

En résumé :

  • 1. Rincer le corps de la pompe
  • 2. Nettoyer la pompe et son chariot
  • 3. Effectuer une aspiration à sec (2 m CE en 3 min.)
  • 4. Faire le plein d'essence en respectant les prescriptions de sécurité
  • 5. Remplir le carnet de contrôle

MP avec prise d'eau à la BH