Le Basic Life Support (BLS)

Sauver vous aussi une vie !

Le BLS est une mesure de base pour sauver la vie.

Chaque minute compte ! Lors d'un arrêt cardiaque la première aide doit arriver au plus tôt. Les chances de survie baissent rapidement (10% chaque minute). Jusqu'à ce que le patient soit entre les mains des professionnels, les présents peuvent commencer une réanimation cardio-pulmonaire avec succès.

Pour effectuer une réanimation, il faut effectuer des compressions thoraciques.

  1. Mettre le patient sur le dos, sur un plan dur
  2. Dégager le thorax
  3. Repérer la zone de compression (axe central, niveau sternum)
  4. Position des mains et du corps
    1. Mains superposées
    2. Aucune pression sur les côtes
    3. Bras tendus
    4. Epaules à la verticale de la zone de compression
  5. Compressions de la cage thoracique
    1. Maintenir les mains sur le sternum
    2. Au moins 100 compressions par minute
    3. Profondeur d'au moins 5 cm

La position latérale de sécurité (PLS)

Un patient inconscient couché sur le dos est en danger en raison du risque d'obstruction des voies respiratoires (corps étrangers, sang, vomissements, etc.)

Toute personne inconsciente doit être placée en position latérale de sécurité afin de libérer les voies respiratoires et de faire en sorte que son état reste stable jusqu'à l'arrivée des secours.

Mise en pratique :

  • S'agenouiller à côté du patient
  • Lui retirer ses lunettes le cas échéant
  • Retirer tout objet rigide des poches, en évitant le plus possible le déplacement du patient (clés, porte-monnaie, téléphone portable).
  • Écarter, à angle droit, le bras du patient le plus proche, puis poser son autre bras sur le thorax
  • Étendre les jambes l'un à côté de l'autre
  • Saisir le patient par l'épaule et la hanche et le faire tourner d'un seul bloc, sans torsion, jusqu'à ce que son flanc soit sur le sol et que son corps s'appuie sur vos cuisses.
  • Lui incliner prudemment la tête vers l'arrière, bouche ouverte vers le bas
  • Protéger le patient (couverture, veste, etc...)
  • Encadrer et surveiller le patient

N'oubliez pas que même si le patient est inconscient, il peut entendre ce qu'il se passe. N'hésitez pas à lui parler et à l'informer des gestes que vous faites.

 

La position "état de choc"

Dans nombreuses situations de secours, il faut s'attendre à trouver le patient en état de choc. Il doit donc être positionné le plus horizontalement possible.

Les symptômes sont :

  • Teint pâle, peau froide et humide, transpiration
  • Pouls rapide et fuyant et devenant à peine perceptible
  • Comportement anormal, tout d'abord agité et angoissé, puis indifférent et finalement confus pouvant aller jusqu'à la perte de connaissance
  • Respiration rapide et/ou difficile

 

ATTENTION !!!

Le patient ne doit pas être placé dans cette position en cas d'affection ou de blessure au niveau de la poitrine, ni en cas d'hypothermie.

En cas de perte de connaissance, la position latérale de sécurité est prioritaire.

La position surélevée du buste

En cas de déficience respiratoire, de coup de chaleur ou de douleur de poitrine, le patient doit être placé en position semi-assise.

Placer le patient d'une déficience respiratoire dans une position qui facilite sa respiration, c'est-à-dire toujours avec le buste droit.

En cas de coup de chaleur, placer la personne dans un endroit frais, avec le buste surélevé et ouvrir ses vêtements. Laisser l'organisme se refroidir lentement.

 

ATTENTION !!!

Si l'état du patient se modifie gravement (apnée, arrêt cardiaque), prendre les mesures immédiates pour lui sauver la vie (MISV).

Surveiller le patient en permanence

L'hémostase

Il désigne toutes les mesures mises en oeuvre pour arrêter une hémorragie.

Il existe 2 sortes d'hémorragie :

  • Hémorragie artérielle
    • Blessure au niveau d'une artère, pouvant entraîner la mort en quelques minutes. Une aide immédiate est donc indispensable.

       

  • Hémorragie veineuse
    • C'est une hémorragie moins forte. Le sang s'écoule plus lentement et de manière plus continue.

       

En cas d'hémorragies fortes, il faudra :

  • Coucher le patient à plat et surélever la partie du corps atteinte par l'hémorragie. Cela va diminuer considérablement le flux sanguin. Puis appliquer un pansement compressif.
  • En cas de suspicion de fracture, ne pas surélever le membre concerné.

Les brûlures

Les brûlures sont de graves lésions de la peau et des tissus sous-cutanés, provoquées par la chaleur (feu, eau en ébullition, vapeur, soleil, etc...)

Il existe 3 degrés de brûlures :

  • 1er degré -> rougissement de la peau (coup de soleil)
  • 2ème degré -> apparition de cloques
  • 3ème degré -> apparition de croûtes et carbonisation de la peau

Il faut refroidir immédiatement durant 15 minutes dans une eau à 15 C° à une distance de 15 cm (règle des trois 15).

Le refroidissement avec de l'eau trop froide peut provoquer des gelures aux tissus encore sains.  En cas d'urgence, la propreté de l'eau est secondaire.

Il faudra un traitement médical pour toutes les brûlres du 2ème et 3ème degrés qui sont supérieures à la surface de la main. Dans tous les cas, lorsque le visage et les yeux sont touchés. Egalement en cas de brûlures électrique, explosion ou incendie.

ATTENTION !!!

Ne jamais retirer les vêtements