La ventilation - Principes

Les ventilateurs permettent l'évacuation efficace de la fumée, de la chaleur et des gaz de combustion des locaux. Ils améliorent ainsi rapidement les conditions de travail des forces d'intervention afin d'engager des mesures ciblées de sauvetage et permettent une diminution des dégâts.

/!\ La ventilation ne remplace en aucun cas la protection respiratoire

En intervention, la ventilation peut êtrenun domaine de compétence spécifique

 

Les effets de la ventilation en pression positive et en extraction

  • Diluer / évacuer des gaz de combustion
  • Réduire la température des locaux
  • Améliorer les conditions pour les personnes se trouvant dans les locaux
  • Créer des zones sans fumée pour les sauvetages et l'évacuation
  • Améliorer les conditions de visibilité pour les forces d'intervention
  • Réduire les risques de phénomènes de feu
  • Contrôler l'effet en permanence
  • L'engagement des installations fixes de désenfumage et de ventilateurs mobiles doit être coordonné
  • Les ouvertures doivent être assurées contre toute obturation involontaire

Petit lexique

  • Ouverture d'admission d'air = entrée de flux d'air
  • Exutoire = sortie du flux d'air (vicié)
  • Ventilation offensive = utilisation du flux d'air pour la lutte contre le feu
  • Ventilation défensive = empêcher le développement de la fumée

Ventilateurs à surpression thermique ou électrique

Avantages :

  • Augmentation progressive de la surpression
  • Choix libre du positionnement

 

Inconvénients :

  • Niveau sonore élevé
  • Gaz d'échappement du moteur thermique
  • Apport d'air frais nécessaire pour les modèles à moteur thermique

Ventilateur à surpression à turbine hydraulique

Avantages :

  • Engagement en milieu explosif possible
  • Pas de gaz d'échappement
  • Possibilité de générer un brouillard d'eau
  • Peut être utilisé couché

 

Inconvénients :

  • Flexibilité d'utilisation réduite en raison des conduites
  • Nécessité d'augmenter la pression au moyen d'une pompe
  • Risque de gel en cas d'arrêt lorsque les températures sont négatives

 

Turbo-ventilateur thermique ou électrique

Avantages :

  • Flexibilité de positionnement
  • Appareil maniable

 

Inconvénients :

  • Turbulences d'air plus fortes à l'intérieur des locaux
  • Niveau sonore très élevé
  • Gaz d'échappement du moteur thermique
  • Apport d'air frais nécessaire pour les modèles à moteur thermique

Ventilation spécial à moteur électrique antidéflagrant (Ex)

Avantages :

  • Peut aussi être utilisé couché
  • Aspiration possible

 

Inconvénients :

  • En aspiration (extraction), l'air vicié traverse l'appareil

Ventilateur spécial électrique

Avantages :

  • Possibilité de diriger le flux d'air de manière ciblée à l'aide de manchettes
  • Fonctionnement possible par pulsion / extraction
  • Niveau sonore faible
  • Protection antidéflagrante (Ex) (uniquement sur modèle correspondant)
  • Utilisable comme générateur de mousse légère à l'aide d'un accessoire correspondant

 

Inconvénients :

  • Maniement avec manchettes plus complexe
  • En aspiration (extracion), l'air vicié traverse l'appareil

Ventilateur à grand débit thermique ou électrique

Avantages :

  • Grand volume d'air pour halles, garage souterrain et tunnels
  • Possibilité de brumisation
  • Possibilité d'utiliser des machettes jusqu'à env. 20 m

 

Inconvénients :

  • Pas de protection antidéflagrante (Ex)
  • Flexibilité d'utilisation limitée

Moyens auxiliaires

Chaque ventilation en surpression ou en extraction est différente. Les cas idéaux sont plutôt rare et il faut régulièrement improviser.

Par conséquent, du matériel tel que de la bande adhésive pour béton, de la feuille plastique, des panneaux de coffrage, etc. sont des accessoires très utilisés.

La ventilation naturelle

La ventilation naturelle fonctionne sans moyen mécanique et nécessite au moins deux ouvertures.

Dans un bâtiment, la fumée et la chaleur montent et remplissent le volue de haut en bas. Elles s'évacuent par les ouvertures disponibles. On parle alors de ventilation naturelle.

 

Utilisation :

  • Utiliser le courant d'air naturel
  • Utiliser les ouvertures qui permettent un flux d'air naturel (courant d'air)

 

/!\

  • Evacuer la fumée de manière contrôlée, surveiller l'exutoire
  • La ventilation ne doit pas permettre au feu de se développer de manière incontrôlée (localisation du feu)
  • Les ouvertures doivent être protégées contre toute obturation involontaire

 

->>>

  • Créer des exutoires (par exemple dans le toit) suffisamment tôt pour évacuer les fumées
  • La diretion générale du flux d'air ne peut pas être influencée
  • L'efficacité dépend aussi de la construction et des conditions météorologiques

Ventilation par surpression

La ventilation par pulsion consiste à mettre en place un ventilateur devant l'entrée de sorte que le flux d'air généré par le ventilateur couvre l'ouverture d'admission (en fonction du type d'appareil) afin de générer une surpression dans le bâtiment et d'empêcher l'air vicié de s'évacuer par l'entrée.

 

Exemple d'utilisation :

  • ouvrir une porte ou une fenêtre afin de créer un exutoire pour forcer l'air contenu dans la pièce à s'évacuer vers l'extérieur
  • positionner le ventilateur à surpression afin que son flux d'air recouvre intégralement l'ouverture d'admission d'air
  • positionner le turbo ventilateur afin de pouvoir exploiter l'effet d'injecteur; l'ouverture d'admission d'air n'est pas entièrement recouverte

 

Ventilation par extraction

La ventilation par extraction consiste à aspirer l'air vicié du bâtiment de manière mécanique. Ce procédé convient notamment aux locaux munis d'une seule ouverture.

 

Exemple d'utilisation :

  • L'aspiration s'effectue au moyen de manchette extensible en spirale indéformable
  • L'évacuation de la fumée et des gaz peut se faire au moyen d'une manchette en plastique

Ventilation parallèle

Elle consiste à placer deux ou plusieurs ventilateurs l'un à côté de l'autre afin de couvrir de grandes ouvertures d'admission d'air.

Ventilation en série

Elle consiste à placer les ventilateurs l'un derrière l'autre, le ventilateur avec le plus grand débit étant toujours positionné en premier devant l'ouverture. Cette disposition permet de générer un flux d'air plus important.

Ventilation avec moyens auxiliaires

Des moyens auxiliaires simples, tels que par exemple des panneaux de coffrage, permettent de diriger le flux d'air.

Locaux munis d'une seule ouverture

On positionne le ventilateur de manière à ce que seule la partie inférieure de l'ouverture soit recouverte par le cône pour permettre le désenfumage par la partie supérieure de l'ouverture.

Canalisations / regards

Dans les canalisations et les regards, il convient de toujours travailler en aspiration. Ainsi, il sera garanti qu'aucune fumée ou aucun gaz ne se disperse de manière incontrôlée dans les canalisations et les bâtiments.

Rideau STOP - FUMEE

Le stop fumée est un obturateur mobile de protection contre la fumée.

Il empêche la propagation et de la chaleur.

Grâce à son dispositif de fixation facile à utiliser, le système d'obturation mobile de protection contre la fumée fabriqué dans un matériau spécial réfractaire peut être installé rapidement et en toute sécurité dans une porte ou une entrée. La porte menant à la zone touchée par l'incendie (limite d'émission de fumées) peut alors être ouverte et les forces d'intervention peuvent accéder au bâtiment sans qu'il y ait de propagation de fumée et de chaleur à l'intérieur de ce dernier.

Les issues de secours pour les résidents et les chemins de repli pour les forces d'intervention restent libres de fumée. Le groupe de sécurité peut être posté à proximité du groupe d'intervention. Les temps de sauvetage peuvent être réduits considérablement pour les interventions avec masque respiratoire. D'éventuels dégâts engendrés par la propagation de la fumée dans les zones qui ne sont pas touchées directement par le feu sont ainsi évités.

Le système d'obturation mobile de protection contre la fumée permet de contrôler l'entrée d'air dans la zone en feu afin de prendre les mesures de ventilation ciblées.